Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JOB

contacts

broutecaste média

63 220

Arlanc

06 136 522 50

 

mais aussi

http://association-2-bien-feteur.over-blog.com/

Archives

Catégories

18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 16:25

Moitessier guide la vie d'Antoine

Antoine Martin, co-skipper de « Joshua », nourrit entre autres le rêve de tourner un long-métrage sur la vie du célèbre navigateur.

Antoine Martin, à la proue de « Joshua ».

Antoine Martin, à la proue de « Joshua ». (photo dominique jullian)

Partager







 
Envoyer à un ami
 
Imprimer

«Joshua », le célèbre ketch de Bernard Moitessier a bouclé sa quarante-neuvième saison de navigation. Mardi dernier, le voilier classé monument historique, fleuron de la collection du Musée maritime de La Rochelle, s'est amarré dans le bassin des Chalutiers. Il rentrait de la fête donnée pour le départ du Vendée Globe, et ne reverra pas le large avant le printemps prochain. À bord, Antoine Martin, personnage truculent. Il est l'un des co-skippers du bateau que font naviguer les Amis du musée maritime. Un touche-à-tout passionné qui déroule le fil de ses projets à la vitesse où les trains de vagues déferlent sur la côte.

Réalisateur, chef opérateur, monteur, mais aussi photographe et comédien à ses heures, Antoine Martin a plus d'une corde à son arc. Celle qui vibre avec le plus d'intensité en ce moment se nomme Bernard Moitessier, navigateur dont le nom est associé à « Joshua ». Antoine le Brestois d'origine a fait la connaissance de ce monument de l'aventure nautique à travers son livre, « La Longue route », découvert pour 2 euros dans une brocante, et ouvert il y a deux ans. Un mythe fondateur pour tous ceux qui ont aspiré au changement, dont Antoine Martin a abordé les rivages au moment où lui-même s'interrogeait sur le sens à donner à sa vie.

Un rêve de long-métrage

« Je me suis alors dit : pourquoi pas écrire et réaliser un long-métrage sur Bernard Moitessier ? Mais pas une démarche commerciale du réalisateur qui sommeille en moi, du genre scénario, producteur, un acteur qui crève l'écran, on gagne de l'argent, et merci Luc Besson ! Je veux un film dans l'esprit et le respect du message que Bernard Moitessier a laissé. » Antoine Martin, fidèle à ce guide, veut suivre sa petite musique intérieure : « Puiser en soi les ressources que l'on cherche. Il y a là de quoi faire une vie harmonieuse. »

Pour l'heure, il concède que « le long-métrage est plus un rêve qu'un projet ». Mais la démarche est bel et bien engagée. Rencontre avec la dernière compagne du navigateur ; envie de croiser le chemin du fils. Il cherche des cautions morales à sa démarche.

L'hommage au constructeur

Une immersion qui, fort naturellement l'a conduit au chantier qui a construit la coque en acier de « Joshua », le chantier Meta. D'abord à Chauffailles (Saône-et-Loire) où Jean Fricaud avait accepté de construire le bateau de Bernard Moitessier pour le prix de la tôle. Puis à Tarare (Rhône), où cette branche d'activité de l'entreprise de chaudronnerie prit son envol, construisant au total 70 unités selon les plans de « Joshua ».

Fin octobre, Antoine Martin remettait ainsi sur l'un et l'autre des sites, aux élus communaux et responsables du chantier, le pavillon du Musée maritime rochelais. Il ancrait aussi un second projet : celui d'un documentaire consacré à la construction de « Joshua », qui pourrait venir en point d'orgue d'une fête du cinquantenaire de la mise à l'eau du voilier. « J'ai pu prendre contact avec le propriétaire du hangar où le voilier a été construit. Il est aujourd'hui désaffecté. J'aimerais y placer l'un des « Joshua » - j'ai trouvé une coque aux Antilles - et monter autour un projet d'animation et culturel. Le bateau y serait restauré selon le modèle d'origine, celui avec lequel Bernard Moitessier prenait, en 1968, le départ de la course autour du monde du Golden Globe. Il virait en tête le cap Horn mais, plutôt que remonter l'Atlantique jusqu'à toucher la ligne d'arrivée en Angleterre, le navigateur décidait de poursuivre sa « longue route » pour explorer ses paysages intérieurs.

cinéma · La Rochelle

Partager cet article

Repost 0
Published by laurent michel - dans REPORTAGE-DOCUMENTAIRE
commenter cet article

commentaires